Comment ouvrir un food truck ?

Tout savoir sur les bouchons lyonnais !

La réputation de la ville de Lyon n’est plus à démontrer en matière de gastronomie française. Depuis 1935, la ville Read more

Comment ouvrir son restaurant ?

La première étape pour ouvrir son restaurant, c'est de décider de se lancer. Il convient d'abord de faire un travail Read more

L’activité de food truck, qui trouve ses racines aux Etats-Unis, n’est pas récente mais connaît un important essor ces dernières années. Fini le temps où ils étaient associés à la “malbouffe”, désormais, on s’y presse pour déguster la street food préparée dans ces restaurants ambulants. Pour un jeune cuisinier désireux de lancer son entreprise, le food truck est un concept intéressant qui évite d’avoir à prospecter pour trouver le lieu idéal et moins onéreux en termes d’investissement. Pour autant, il serait faux de croire que se lancer dans une activité de food truck se fait sans contraintes. Comment ouvrir un food truck ? Que faut-il faire pour ouvrir un concept de nourriture ambulante ? Existent-ils des formalités et des démarches à faire pour ouvrir ce genre d’entreprise ? Voici un tour d’horizon des dispositions à prendre.

ouvrir-food-truck

Que faut-il pour ouvrir un food truck ?

Pour ouvrir un food truck, il faut tout d’abord créer son entreprise, avec toutes les démarches et formalités que cela implique. Selon votre statut juridique, vous devrez déposer un dossier au centre de formalités des entreprises de votre mairie ou commune.

Au niveau des dépenses, le budget principal concernera l’achat du camion au sein duquel vous exercerez. En plus des dépenses liées à votre véhicule, viendront s’ajouter l’achat de marchandises, d’emballages, de matériel de cuisine, les dépenses de carburant et d’entretien du camion, les assurances (professionnelles et pour le véhicule), les différentes cotisations. Et vous devrez prévoir la rémunération que vous espérez vous verser en rétribution de votre activité. Il est donc crucial que vous établissiez un budget prévisionnel rigoureux, si possible avec un expert-comptable (à qui il vous faudra verser des honoraires).

Ensuite, vous devrez faire les démarches nécessaires pour obtenir l’autorisation d’exercer votre projet de restaurant ambulant. Ainsi, vous devez alors obtenir une première autorisation pour l’emplacement de votre food-truck auprès de la mairie de la ou des communes où vous comptez vous installer pour vendre vos plats cuisinés. Puis, une licence si vous comptez mettre en vente des boissons alcoolisées (type de licence à déterminer en fonction du type de boissons que vous servirez). Si vous préparez des plats à base de produits d’origine animale, vous devrez aussi obtenir une autorisation auprès de la DDCCP, organisme en charge de la sécurité alimentaire et de la protection des populations. Quant à votre camion, votre véhicule doit répondre à toutes les normes en vigueur, être assuré et immatriculé. Une formation est aussi obligatoire sur les mesures d’hygiène à respecter, qui sont les mêmes que celles d’un restaurant classique.

Enfin, dans le cas où vous comptez exercer à divers endroits, vous devrez obtenir une carte de commerçant ambulant, délivrée par votre centre de formalités des entreprises. Tout cela peut paraître fastidieux mais, si vous vous faites accompagner, tout deviendra plus léger.

Trouver le concept de son food truck

Ouvrir un projet de food truck, c’est bien, mais vous ne serez pas tout seul sur le marché et, pour vous démarquer, il vous faudra avoir un concept fort qui donne envie aux clients de goûter votre cuisine.

La communication étant toujours importante, vous pouvez jouer sur l’aspect en lui-même de votre camion qui, par sa forme, ses couleurs, le nom que vous aurez donné à votre restaurant ambulant peut déjà attirer les regards et attiser la curiosité de vos futurs clients.

Parallèlement, pour maximiser vos chances de réussite, sortez des clichés sur la street food pour vous démarquer, choisissez un nom accrocheur et facile à retenir, faites preuve d’imagination sur les saveurs et les produits que vous servirez à vos clients. Bien sûr, il faut aussi que ces choix de produits correspondent à la population du quartier où vous avez trouvé l’emplacement de votre restaurant et à ses habitudes. Pour ne pas vous tromper, une solide étude de marché est donc nécessaire.

comment-ouvrir-food-truck

Etude de marché du food truck

Pour réussir votre étude du marché, vous devrez commencer par connaître les tendances dans la ville où vous comptez vous installer, ou les tendances générales si vous avez l’intention de beaucoup vous déplacer. Vous devrez vous renseigner sur le nombre de food trucks déjà présents, sur les quartiers où ils se trouvent, sur la facilité ou non d’obtenir une autorisation de stationnement là où vous avez l’ambition de vous installer.

Ensuite, apprenez à connaître vos concurrents. Regardez ce qu’ils proposent comme type de plats, quelle est leur politique tarifaire. Prenez également en compte la saisonnalité de l’activité car on vient plus facilement chercher à manger auprès d’un food truck aux beaux jours qu’en hiver. Pensez également à prendre en compte vos concurrents indirects. Si vous vous installez dans un endroit déjà bien pourvu en fast-foods, boulangeries ou sandwicheries fixes, voire même en restaurants classiques, vous devrez faire preuve de plus d’audace pour vous imposer que dans une place dépourvue de services de restauration.

Enfin, rien ne remplace le terrain. Allez à la rencontre de vos futurs clients et public, jaugez leurs attentes à l’aide d’un questionnaire préparé à l’avance. Cette étude de marché est non seulement indispensable mais, plus elle sera faite avec rigueur, plus elle vous permettra d’affiner votre projet de food truck et de convaincre vos divers interlocuteurs, en premier lieu votre banquier, que votre projet est viable et mérite d’être accompagné.

Une fois cette étude établie, ne pas oubliez le business plan. En effet, un business plan permet d’envisager toutes les stratégies de votre concept de food truck mais aussi de fixer des objectifs clairs en termes financiers et ainsi comprendre chaque étape de la création de votre projet.

Réglementation du food truck

Nous l’avons déjà évoqué en filigrane, l’ouverture et la gestion d’un food truck demande de respecter une réglementation stricte. Vous devrez disposer d’une carte de commerçant ambulant, valable pour quatre ans. Vous devrez également vous déclarer auprès de la chambre des métiers et de l’artisanat si vous transformez de la nourriture fraiches, auprès de la chambre de commerce et d’industrie si vous ne faites que les revendre (sans transformation). Suivant l’emplacement où vous vous installerez, vous devrez obtenir un droit de stationnement, un droit de place (cas où vous vous installeriez sur un marché), une permission de voirie au cas où vous souhaiteriez installer une terrasse. Ces autorisations sont délivrées par les mairies.

Trouver le camion

Voici un point crucial et votre premier achat. Il existe à la vente des véhicules neufs dédiés à cette activité et déjà équipés. Ce sont les plus pratiques mais également les plus chers.

L’autre solution, pour optimiser votre budget, est l’achat d’un camion d’occasion (ce qui est le cas le plus fréquent) et de l’équiper vous-même. Attention toutefois, vos équipements de cuisine devront répondre à l’ensemble des normes d’hygiène et de sécurité.

Dernière solution, faire le choix d’une location d’un camion équipé. Ainsi, vous avez un camion aux normes et, si le loyer de location est raisonnable, l’investissement est réduit.

food-truck-camion

Quelle formation pour ouvrir un food truck ?

Pour vous lancer dans une activité de food truck, vous devrez suivre une formation sur les mesures d’hygiène et de sécurité auprès d’un organisme agréé. Si vous êtes inscrit auprès de la chambre des métiers et de l’artisanat, vous avez la possibilité de suivre un stage pour préparer votre installation. Celui-ci n’est plus obligatoire.

Quel diplôme pour ouvrir un food truck ?

Il n’y a pas de diplôme obligatoire pour se lancer dans l’aventure. Evidemment, si vous disposez d’un CAP, BEP ou autre diplôme dans le secteur de la restauration, c’est un plus. Une formation commerciale peut également vous aider à gérer vos affaires au quotidien. Mais, souvent, c’est la passion qui guide les créateurs de food truck.

Si cet article vous a aidé à y voir plus clair dans l’ouverture prochaine de votre concept de food truck, tant mieux ! Se lancer dans cette activité ne se fait pas du jour au lendemain mais, si vous avez la motivation, les idées et que vous savez vous entourer, vous saurez donner vie à votre projet de food truck.

Quel statut juridique choisir pour son restaurant ?

Votre futur restaurant aura une influence sur le régime d’imposition, sur le régime social du gérant, ou encore sur la Read more

Tout savoir sur les bouchons lyonnais !

La réputation de la ville de Lyon n’est plus à démontrer en matière de gastronomie française. Depuis 1935, la ville Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *