Réussir son entretien d’embauche au restaurant | Nos conseils

entretien-embauche-restaurant
Bonne nouvelle ! Après de nombreuses recherches d’emploi infructueuses, une porte s’ouvre enfin. Vous avez postulé à cette offre d’emploi et espériez décrocher un entretien ! Une chance, cette entreprise qui vous faisait rêver a répondu positivement à votre candidature et votre potentiel futur employeur veut vous rencontrer ! Il vous propose de réaliser votre entretien d’embauche au restaurant. Vous vous posez des tas de questions, car c’est la première fois qu’on vous soumet à un processus de recrutement tel que celui-ci. Pas de panique, vous trouverez ici nos conseils pour réussir à merveille cette entrevue et décrocher ce premier emploi tant convoité.

Une occasion de prouver votre disponibilité

Cette offre d’emploi est votre chance ! La proposition d’un entretien au restaurant pour un poste est originale et peu commune. À l’heure où de nombreux entretiens avec les candidats se déroulent à distance sur Skype, votre recruteur vous propose un entretien au restaurant. On oublie donc les étapes du processus de recrutement classique dans les bureaux des ressources humaines, en tête à tête candidat – recruteur. Plutôt que de vous sentir déstabilisé.e par cette invitation, il faut y voir une opportunité de démontrer votre flexibilité et prouver que vous possédez déjà une des qualités requises.

Un entretien d’embauche, peu importe le poste excède rarement 1 h. Précisément le temps que vous aurez pour déjeuner. Votre futur employeur est une personne pressé et vous n’êtes probablement pas le/la seul.e candidat.e. Ce temps-là devra donc être optimisé pour prouver à votre recruteur que vous êtes la personne qu’il doit embaucher. Ce déjeuner est une stratégie de sa part, ne perdez pas cela de vue. Il va juger votre capacité à vous adapter à cette situation ainsi que votre motivation. Vous devrez justifier de votre professionnalisme ; laisser entrevoir une partie de votre personnalité et de votre caractère ; expliquer votre motivation et votre envie d’intégrer l’équipe ; démontrer que vous avez les qualités requises et enfin relater votre expérience professionnelle et votre parcours… Tout en mangeant ! Sacré challenge. Surtout, vous devrez faire ça assez rapidement, car vous ne serez certainement pas le premier ni le dernier candidats que le manager rencontrera.

La première chose à savoir c’est qu’il faut être à l’heure ! Le processus de recrutement commence par l’observation de la ponctualité, qui devra être de mise, que vous soyez au restaurant ou partout ailleurs. Les codes à ce niveau-là sont les mêmes partout. Il n’y a rien de plus énervant que d’attendre une personne qui est en retard, à plus forte raison lorsque c’est au restaurant. Inutile en revanche d’arriver trop à l’avance. 5 minutes avant l’heure prévue du rendez-vous suffiront à prouver votre ponctualité. Mettez toutes les chances de votre côté et simulez le trajet que vous allez faire et le temps que ça prendra, n’arrivez pas essoufflé.e au restaurant ! L’heure du déjeuner est souvent une heure de pointe. Que vous vous y rendiez à pied, en voiture ou en transports en commun, ne négligez pas les éléments qui pourraient vous mettre en retard (trafic surchargé, grève RATP, mauvaise météo, etc.). À plus forte raison lorsque vous habitez dans des grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille… Le maître-mot pour être un bon candidat est anticipation !

Dresscode : choisissez une tenue adaptée à votre entretien

C’est la question fatidique de beaucoup de candidats : comment vais-je m’habiller pour mon entretien d’embauche ? Faut-il que je porte un tailleur ? Suis-je obligé de porter une cravate ? Autant de questions qui génèrent une source de stress supplémentaire chez les candidats. Alors libérez-vous de cette angoisse inutile ! Aujourd’hui, ce qui est important, c’est de se sentir bien, d’être à l’aise et de rester naturel. Pour procéder au recrutement, votre recruteur voudra vous connaître tel que vous êtes dans la vraie vie. Les entreprises veulent aujourd’hui se rapprocher des employés en véhiculant une image de proximité et d’authenticité. Aucun recruteur n’aura envie d’avoir en face de lui un candidat qui porte un déguisement, qui se sent mal à l’aise.

Il faut savoir que certains secteurs imposent des tenues strictes et réglementaires, dans ce cas, vous connaissez la culture de l’entreprise. Pour le reste, l’habit ne fait pas le moine, alors soyez vous-même. Aucun dresscode spécifique n’est imposé de nos jours en France. Vous postulez dans une start-up ? On aimera vous voir au travail tel que vous êtes au quotidien. Soyez authentique, c’est primordial.

Attention tout de même à ne pas paraître « trop à l’aise » lors de cette période de recrutement. Même s’il n’y a aucune obligation, il est important que vous fassiez un effort tout en restant authentique. Entendez par-là que si vous avez un style très excentrique et que le poste ne s’y prête pas, peut-être sera-t-il judicieux de s’habiller de manière un peu plus classique. Il est important de respecter les valeurs de l’entreprise dans laquelle vous voulez être embauché.e.

N’oublions pas ici que votre entretien d’embauche pour un possible recrurtement se déroulera dans un restaurant. Il sera d’autant plus facile de pouvoir adapter votre tenue au standing du restaurant. Le lieu choisi par votre futur employeur sera aussi le reflet de ce qu’il attend de cette entrevue (très formel dans un restaurant du guide Michelin ou plutôt décontracté à la cantine de l’entreprise…).

L’importance de la commande : les règles à suivre

Le lieu de cet entretien d’embauche est un restaurant mais il faut bien garder à l’esprit que vous n’êtes pas à un déjeuner avec votre famille ou vos amis. Quelques règles de bienséance sont donc de rigueur pour ne pas choquer votre interlocuteur et vous porter préjudice bêtement.

Ne prenez pas trop de temps à choisir votre menu, vous n’êtes pas là pour tester le restaurant et les plats proposés, mais bien pour passer votre entretien d’embauche. On va donc à l’essentiel, on fait simple, rapide et au passage vous montrez que vous êtes sûr.e de vous. Choisissez un plat dans les tranches de prix intermédiaires. Même si vous partez du principe que votre recruteur paiera la note, ne prenez pas le plat le plus cher. Vous pourriez passer pour quelqu’un qui profite de la situation et vous ferez mauvaise impression même si le reste de la période de recrutement s’est bien passée. Si le restaurant propose un menu du jour, c’est encore le choix idéal. Bien sûr, laissez votre interlocuteur commander son plat avant vous.

Un conseil, bannissez tous les plats compliqués à manger ou qui risquent de vous tâcher. On oublie donc tous les fruits de mer (imaginez-vous décortiquer les crevettes, les gambas…), on oublie aussi les plats à base de sauce tomate (les spaghettis à la bolognaise, très mauvaise idée !) et la salade (qui reste coincée entre les dents). Bref, vous avez compris l’idée…

Sauf si on vous y invite, évitez l’alcool. Cela pourra être très mal perçu, et puis la situation ne s’y prête pas forcément. Un café en fin de repas sera tout à fait conseillé, il permettra de clore l’échange. Ne prenez pas de dessert si votre futur employeur n’en prend pas : il n’a pas le temps ni l’envie de vous regarder manger.

Préparez votre entretien : montrez votre intérêt pour le poste

Vous ferez une très bonne impression à votre recruteur si vous montrez de l’intérêt pour son entreprise. N’oublions pas que vous êtes là pour parler de vous, mais aussi pour parler du poste et de cette offre d’emploi. Vous êtes-vous suffisamment documenté en amont ? Veillez à bien vous informer pour ne pas être déstabilisé.e par une question. Renseignez-vous sur la position de l’entreprise sur le marché et sa concurrence. Quels sont les produits vendus, les services proposés ? Quelle est la philosophie de l’entreprise ? Vous pouvez également avoir une idée du nombre de collaborateurs.

Voici quelques questions que vous pourriez poser lors de votre entretien :

  • Quelles sont les différentes tâches à accomplir ?
  • Quelles sont les opportunités d’évolution dans l’entreprise ?
  • Comment se déroule une journée type ?
  • Quel projet professionnel l’équipe doit-elle réaliser actuellement ?
  • Quel est le type de contrat proposé ?
Soyez en mesure de pouvoir expliquer au recruteur pourquoi vous partagez sa philosophie et en quoi vous pouvez faire avancer l’entreprise.

Conseil : restez pro même si on est au resto !

Ce lieu peu commun pour un entretien d’embauche (quoique de plus en plus à la mode), peut dérouter. Lorsqu’on est stressé, on peut facilement se laisser aller à quelques familiarités « nerveuses ». Vous devrez savoir éviter à tout prix les erreurs d’un entretien d’embauche. Gardez en tête que vous n’êtes pas avec vos amis, restez professionnel et courtois. Laissez votre smartphone dans votre sac, en mode silencieux. Rien de tel pour saboter une entrevue qu’un téléphone qui sonne ! Essayez de ne pas jouer nerveusement avec vos couverts. Ne critiquez pas le restaurant, le personnel ou encore votre plat : n’oubliez pas que c’est votre interlocuteur qui a choisi ce restaurant. Enfin, si vous êtes fumeur, vous attendrez que le recruteur soit parti avant d’allumer une cigarette. Ne fumez surtout pas à table, ni avant d’arriver à votre entretien, ou alors assurez-vous que vos vêtements ne sentent pas le tabac et d’avoir des pastilles à la menthe.

Un des conseils les plus important : Souriez ! Vous détendrez l’atmosphère et cela vous rendra sympathique. Il est également bienvenu de sortir un peu du cadre de l’entretien « formel » pour parler un peu de ses loisirs, sans trop étaler sa vie privée. Préparez votre entretien : entraînez-vous devant votre miroir ou devant un ami à retranscrire votre parcours professionnel et/ou vos études. Il n’est pas rare que sous-pression, on oublie même des choses nous concernant. Ce sont pourtant des éléments qu’on maîtrise parfaitement en temps normal. Plus vous répéterez, plus vous éviterez le drame et le ridicule. Au restaurant, on accorde peu d’importance au CV papier (et encore moins à une lettre de motivation) : les documents peuvent se tâcher, on a déjà les mains prises et peu de place. Il pourra parfois vous être demandé une lettre de motivation en anglais si par exemple c’est un travail dans lequel il faut parler couramment l’anglais, dans ce cas, pensez à l’avoir sur vous pour la montrer. Tout comme pensez aussi à avoir votre CV et votre lettre de motivation sur vous. Même si le recruteur y accordera peu d’importance, on ne sait jamais qu’il vous demande soudainement un CV et une lettre de motivation.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main ainsi que tous nos conseils pour réussir votre entretien d’embauche au restaurant et débaucher le travail de vos rêves ! Plus aucune offre d’emploi ne doit vous faire peur ! Si vous suivez tous ces conseils pour réussir votre entretien d’embauche, nous vous garantissons un bel effet sur votre futur employeur. Finalement, rien de sorcier, que du bon sens ! Alors bonne chance dans vos recherches d’emploi et projets professionnels !