Lyon : capitale de la gastronomie française ?

Lyon, ville emblématique de la gastronomie française depuis de nombreuses décennies, cherche à se réinventer chaque jour, afin de proposer une cuisine traditionnelle mais novatrice.

Lyon reste-t-elle la capitale de la gastronomie par excellence, face à des villes montantes, telles que Bordeaux ou Paris ?

L’histoire et les spécialités Lyonnaises ont permis à cette ville d’entrer dans les annales de la gastronomie. Manger et surtout bien manger à Lyon est loin d’être difficile !

Histoire de la gastronomie en France

L’évolution de la gastronomie française découle d’une histoire datant de l’époque romaine. Aujourd’hui encore, la gastronomie est associée à l’art de vivre à la française. La gastronomie française ce sont les repas, certes, mais également les recettes séculaires, les associations entre plats et vins. Les règles et usages de la cuisine entrent aussi dans les caractéristiques de la gastronomie française, si importante à travers le monde entier.

C’est durant la Révolution française, que la gastronomie française voit réellement le jour. Ce sont les cuisiniers des nobles français, qui vont ouvrir leurs propres enseignes : ainsi apparaissent les premiers restaurants. Après les restaurants, ce sont les critiques gastronomiques qui constituent un corps de métier à part entière, à partir de 1803. La cuisine française, dès le début du 19e siècle s’impose avant tout comme une pratique sociale, comme une pratique culturelle.

La multiplication des restaurants sur le territoire y est pour beaucoup : un plus grand nombre de restaurants permet une démocratisation de la cuisine, de la grande cuisine, en France, au travers des villes et des provinces. Paul Bocuse fait notamment partie de ces chefs qui vont démocratiser la gastronomie, proposer une cuisine simple, en accord avec les traditions.

Dans les années 70, la Nouvelle cuisine fait son apparition. Les chefs, étoilés ou non, vont venir bousculer les codes de la Haute cuisine. Les menus seront ainsi allégés, les sauces seront beaucoup moins présentes et les produits respectés pour ce qu’ils sont. De nouvelles figures apparaissent alors, notamment les critiques Henri Gault et Christian Millau ou encore le chef Michel Guérard qui mettent en avant la « cuisine minceur », équilibrée.

Lyon, capitale de la gastronomie

Lyon s’est distingué comme la première ville française où la gastronomie est reine. L’histoire culinaire débute avec les Mères Lyonnaises. Ce sont les Mères Lyonnaises, qui ont construit la cuisine du lyonnais. Ces cuisinières, travaillant à l’origine dans les cuisines bourgeoises ont peu à peu créer leurs propres restaurants, leurs propres bistrots. C’est ainsi que les Mères lyonnaises ont démocratisé les spécialités culinaires de Lyon, de sa région et des vallées du Rhône.

En 1935, c’est Curnonsky, critique gastronomique hors pairs, qui définit Lyon comme « capitale mondiale de la gastronomie ». Actuellement, Lyon est synonyme de plats gourmands et emplit de charme. Que serait Lyon sans l’ambiance des tables étoilées, la présence des célèbres “bouchons” et la convivialité des marchés locaux ?

Lyon dans le domaine culinaire, ce sont également des vins et des cépages connus à travers le monde entier : le beaujolais, mais aussi tous les vins de la vallée du Rhône, le Saint-joseph, le Côte Rôtie, la Condrieu. Ce sont autant de vins qui, allié à des mets raffinés, sauront faire partager toutes leur saveur.

La région lyonnaise est également réputé pour le Grand Hôtel Dieu, le salon mondial de la restauration et de l’hôtellerie ou encore la Biennale Internationale du goût. La gastronomie de Lyon repose sur des terroirs et des spécialités maintenant reconnues de tous. La ville et sa région regorgent de trésors, de produits sensationnels, de produits de qualité.

bouchons-lyonnais

Spécialités culinaires lyonnaises

Parmi les grandes spécialités gastronomiques lyonnaises, les charcuteries sont fortement représentées, notamment le saucisson. La technique ancestrale de création des saucissons lyonnais repose sur un savoir-faire sans faille. De nombreux plats sont ainsi devenus emblématique de la région.

  • La rosette, composée de petit cubes de gras et de viande maigre est un incontournable de la région.
  • Toujours dans la charcuterie, le saucisson brioché en fera saliver plus d’un : un saucisson entouré généreusement d’une brioche moelleuse, rien de plus goûteux.
  • Spécialité reconnue mondialement : le tablier de sapeur. Si le nom est original, ce met l’est également dans sa composition. Il s’agit d’une pièce de gras-double, mariné dans du vin blanc. Pané puis frit, le gras double arborera une couleur dorée irrésistible.
  • La quenelle de Lyon, comme son nom l’indique est également originaire de la région. Ce plat hivernal est raffiné mais est présent dans tous les bouchons lyonnais.
  • La cervelle de canuts est une spécialité fromagère de la région. Ce sont les ouvriers qui, à l’origine, mangeaient ce mélange, puisqu’il n’avait pas les moyens de s’acheter de la cervelle d’agneau.
  • Passons aux desserts, une des grandes spécialités reste la tarte aux pralins : les jolies pralines et la couleur vive de la garniture sauront ravir vos yeux, aussi bien que vos papilles.
  • Les bugnes sont également des incontournables, notamment pendant la période du carnaval. Si ces beignets se sont maintenant étendus à d’autres territoires, leur histoire prend sa source dans la cité de Lyon.
  • Pour accompagner un tel repas, quoi de plus adéquate, qu’un bon vin ? Le beaujolais saura éveiller vos sens.


Bon nombre de ces plats ont été réinventé, au début du siècle, par le chef Paul Bocuse. La place de chacun de ces mets dans la gastronomie française ne fait plus aucun doute. Toutes ces spécialités culinaires peuvent être trouvées dans les bouchons lyonnais. Le “bouchon” est en réalité une institution où la convivialité, les plats généreux et les vins en pot sont proposés.

quenelles-lyonnaises

Les restaurants gastronomiques de Lyon

La gastronomie s’est installée avec le temps dans la ville de Lyon, tout comme les restaurants étoilés. Le guide Michelin récompense de nombreux restaurants et brasseries de la ville.

Les Brasseries Georges, les Halles de Lyon ou encore La Gratinée sont des restaurants hors normes, qui séduisent à la fois les amateurs de bonne cuisine et les grands critiques culinaires. Le restaurant gastronomique Christian, le restaurant Têtedoie ou encore la Mère Brazier sont de véritables institutions.

Les terrasses de Lyon

Les terrasses de Lyon sont juchées sur la colline de Fourvière. Le couvent Renaissance qui s’y trouve abrite actuellement un hôtel de charme.

Le nom de ce restaurant nous laisse penser à un panorama sur la ville de Lyon, éblouissant. De ce lieu, vous pourrez admirez les plus beaux monuments de la ville et observer le tracé sinueux de la Saône.

Dirigé par David Delsart, le restaurant propose des classiques de la cuisine française, tout en apportant une touche très locale. Le pigeon sera alors fumé au bois de vigne du Beaujolais, vous retrouverez des produits du terroir, tels que les escargots Lyonnais ou la truite d’Isère.

Christian Têtedoie

Christian Têtedoie s’est engagé depuis maintenant de nombreuses années dans la promotion, la valorisation de la gastronomie française et régionale à travers le monde entier. Il devient en 2011, président de l’association des Maîtres Cuisiniers de France. Ces sources d’inspiration sont nombreuses mais la base de ses plats repose réellement sur le produit brut. Le but étant de rendre hommage aux produits, de manière simple.

La mère Brazier

Si les institutions présentées sont inégalables, celle de la mère Brazier est inestimable. À l’époque, les notables, les hommes politiques de la région souhaitaient à tout prix déjeuner à sa table. Eugénie Brazier deviendra la première femme à obtenir trois étoiles, pour les deux établissements qu’elle dirige.

Le chef Paul bocuse apprendra à ses côtés et sera donc dans une perpétuelle tradition culinaire.
C’est Mathieu Viannay, Meilleur Ouvrier de France en 2004 qui a racheté cette institution en 2008. Son idée est de conserver le style, le charme de ce lieu, tout en puisant dans son histoire et son authenticité.

Lyon : capitale de la gastronomie française ? Si les villes montantes en France font peut-être de l’ombre à la capitale culinaire, rien ne pourra remplacer l’histoire gastronomique de Lyon. Rien ne pourra égaler les spécialités et les produits du terroir de la région. Lyon : capitale mondiale de la gastronomie depuis 1935 et pour de nombreuses années encore …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *